By continuing to use our site, you consent to the processing of cookies, user data (location information, type and version of the OS, the type and version of the browser, the type of device and the resolution of its screen, the source of where the user came from, from which site or for what advertisement, language OS and Browser, which pages are opened and to which buttons the user presses, ip-address) for the purpose of site functioning, retargeting and statistical surveys and reviews. If you do not want your data to be processed, please leave the site.

La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole


Contributor : CBCN Team

Comment je repris le contrôle de ma vie après avoir cru le perdre aux mains du cancer du sein

Cet épisode de ma vie commença en 2015, la veille du jour de l’An, quand j’aperçus une marque rouge sur mon sein droit. En moins de deux, je fus prise d’un vertige, mon visage s’empourpra et je tentai tant bien que mal d’avaler cette boule qui était maintenant coincée dans ma gorge.

Surmonter les effets secondaires permanents du cancer du sein

En 2011, Wendie Hayes de Stoney Creek Mountain en Ontario découvrit une bosse dans son sein droit. À 55 ans, elle reçut un diagnostic de cancer métaplasique du sein triple négatif à tumeur phyllode. Ce type de cancer étant rare (moins d’un pour cent des cas), en arriver au bon diagnostic prit un certain temps.

Faire face à la dépression et l’anxiété

Si vous êtes atteinte d’un cancer du sein et que vous souffrez de dépression ou d’anxiété, sachez que vous n’êtes pas seule. Près du quart des patientes touchées par le cancer du sein consultent à ce sujet durant leur traitement. Les raisons pour lesquelles une personne se sent anxieuse ou dépressive à cause d’un tel diagnostic sont nombreuses. Terminer un traitement ou apprendre que ce dernier est inefficace peut générer du stress et de l’anxiété.

En souvenir de Laurie Kingston

It seems impossible to try to capture the essence of who someone is, was, through just words. Because there are no words that really do justice to honour a person like Laurie Kingston and how her life touched so many people, people she didn’t even know. It is with great sadness that we mourn the loss of Laurie, one of CBCN’s board members, who passed away on January 8, 2018.

Ce qui a influencé mes choix liés aux effets secondaires

Je n’étais pas prête à prendre autant de décisions concernant mon traitement. Une multitude d’options s’offraient à moi et je me sentais épuisée et dépassée. À partir du moment où j’ai reçu mon diagnostic, j’ai dû faire des choix qui pouvaient changer ma vie. Comment pouvais-je m’assurer qu’ils étaient les bons ? J’ai dû apprendre à me faire confiance et à défendre mes propres intérêts lorsqu’arrivait le moment de choisir.

Six façons de traiter la douleur articulaire

Les médicaments oncologiques, en particulier le tamoxifène et les inhibiteurs de l’aromatase, provoquent couramment des effets secondaires, dont la douleur articulaire (arthralgie). De surcroît, ils sont prescrits pendant de nombreuses années.

S’adapter à la vie après la fin du traitement

Vos traitements de chimiothérapie et de radiothérapie sont derrière vous, tout comme les interventions chirurgicales. Vous pensez que vous devriez célébrer votre retour à la normale. Mais vous avez l’impression que vous n’êtes plus la même personne qu’avant votre diagnostic. Le cancer du sein vous a changée à de nombreux égards : physiquement, émotivement et spirituellement.

What’s important for patients to know from the 2017 San Antonio Breast Cancer Symposium?

Every year clinicians, researchers, patient advocates and industry members head to Texas to share the latest breakthroughs in breast cancer research. It’s a key conference to learn about new treatments or new standards of care for breast cancer patients. Here’s some of the highlights that have the most impact on patient care today:

Putting patients’ first - Moving research into the real world

This year I was honoured to participate as a patient representative on the steering committee of the Canadian Cancer Research Conference hosted by the Canadian Cancer Research Alliance at the beginning of November. 

Vous désirez savoir à quoi sert votre argent ?

En cette période des Fêtes, envisagez l’ajout du RCCS à votre liste de dons de bienfaisance. Voici ce que vous appuierez.

Demandez à un expert : la neutropénie fébrile expliquée

La neutropénie fébrile est un effet secondaire fréquent et potentiellement grave de la chimiothérapie.

Améliorer votre image corporelle après une mastectomie

Les femmes entretiennent une relation conflictuelle avec leur image corporelle depuis longtemps. Nous pouvons nous percevoir avec un œil tellement critique : trop grosse, trop maigre, vilaine peau, cheveux laids. Chacune n’aime pas ou aimerait changer une partie de son corps. Ajoutez à cela être atteinte d’un cancer du sein et toutes ces angoisses s’en trouvent décuplées.

Une patiente atteinte d’un cancer du sein métastatique fait face à des montagnes russes d’émotions

Pour Naomi Pickersgill, vivre avec un cancer du sein métastatique et être confrontée à sa propre mort génèrent des « montagnes russes d’émotions ».

Radiothérapie : neuf conseils d’autosoins

Si vous recevez un traitement de radiothérapie, vous savez que des effets secondaires allant d’ennuyeux à sévèrement débilitants peuvent souvent survenir. Le plan d’autosoins rédigé par votre équipe médicale peut contribuer à atténuer les rougeurs, la douleur et l’irritation dues à la radiodermite.

Défendre les droits des patients avec intégrité : une zone grise

Le financement par l’industrie des organisations de défense des droits sans but lucratif est de plus en plus critiqué. Nombreux sont ceux qui croient que tout groupe qui reçoit des fonds des compagnies pharmaceutiques est forcément biaisé. Cette conviction fait toutefois fi de toutes les précautions prises par les organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé pour faire preuve d’éthique et pour préserver leur objectivité et leur crédibilité. Il va sans dire que cette critique ne correspond pas à l’approche centrée sur le patient préconisée par le RCCS.

Les exercices de pleine conscience pour les femmes atteintes d’un cancer du sein avancé : qui, quoi et pourquoi

De nombreuses femmes vivent plus longtemps avec un cancer du sein avancé (CSA). Trouver des façons d’affronter les différents stress causés par le cancer devient alors primordial pour mener de plus longues vies satisfaisantes. 

Vivre avec le cancer du sein métastatique et apprendre à savourer chaque jour

Adriana Capozzi de Bradford en Ontario reçut un diagnostic de cancer du sein de stade III surexprimant HER2 en octobre 2014. Elle subit alors une mastectomie bilatérale, 25 séances de radiothérapie, quatre mois de chimiothérapie en plus de prendre de l’Herceptin pendant un an.

Les patientes ont leur mot à dire au sujet des priorités de recherche pour le cancer du sein métastatique

Le Partenariat pour l’établissement des priorités pour le cancer du sein métastatique consiste en un groupe de médecins, de patientes et de membres de familles de patientes. Il a pour mission de permettre aux personnes les plus touchées par la maladie de définir les priorités de recherche.

Si je pouvais encapsuler le temps

Je n’ai jamais été une inconditionnelle des montagnes russes. Toutes ces montées et ces descentes me donnent des nausées. Ironiquement, ma vie ressemble maintenant à un tour de montagnes russes !

Le bon côté du cancer du sein métastatique

Pour Shelley Scott de Winnipeg, le diagnostic de cancer du sein métastatique reçu en novembre 2016 avait un bon côté.

« Il m’a aidé à apprécier des moments dans ma vie au lieu de m’inquiéter de l’avenir. C’est en quelque sorte un cadeau », affirme-t-elle.

Elle raconte l’histoire de deux collègues qu’elle connaissait qui avaient planifié un grand voyage lorsqu’ils seraient tous deux à la retraite. Ils n’ont jamais entamé leur périple puisqu’un des deux est décédé.