By continuing to use our site, you consent to the processing of cookies, user data (location information, type and version of the OS, the type and version of the browser, the type of device and the resolution of its screen, the source of where the user came from, from which site or for what advertisement, language OS and Browser, which pages are opened and to which buttons the user presses, ip-address) for the purpose of site functioning, retargeting and statistical surveys and reviews. If you do not want your data to be processed, please leave the site.

La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole

Des experts répondent à vos questions : un cancérologue répond à vos questions sur le cancer du sein triple négatif

Apprendre qu’on est atteinte d’un cancer du sein engendre de nombreuses questions pour lesquelles on ne semble pas pouvoir obtenir de réponse, faute de temps, lors des différents rendez-vous médicaux. Nous avons donc créé une série de vidéos (en anglais), intitulée Q&E : Questions and Experts, dans lesquelles différents experts répondront à des questions envoyées à l’avance ainsi qu’en direct. Ces vidéos pouvant être assez longues, nous avons décidé de vous fournir ici un guide des questions qui ont été posées afin que vous puissiez accéder plus facilement aux sujets qui vous intéressent.

Aujourd’hui, nous vous présentons les questions qui ont été abordées lors d’une session qui a eu lieu en novembre 2021, au cours de laquelle le cancérologue et clinicien-chercheur David Cescon, M.D., FRCPC, qui travaille au Princess Margaret Cancer Centre, a répondu à des questions portant sur le cancer du sein triple négatif (CSTN). Vous trouverez entre parenthèses la référence temporelle de chaque question dans la vidéo.

Qu’est-ce que le cancer du sein triple négatif?

  1. Pourriez-vous nous expliquer de façon générale ce qu’est un cancer du sein triple négatif (CSTN)? (00:03:10)

Examens, dépistages et radiographies

  1. Étant donné que le cancer du sein triple négatif se caractérise par une absence de cible, serait-il judicieux d’effectuer un dépistage génomique ou des examens complémentaires chez les patientes ayant ce type de cancer pour déceler la présence ou non d’un marqueur pouvant nous renseigner sur leur cancer? (00:05:24)
  2. En ce qui concerne la norme de soin au Canada, toutes les patientes atteintes d’un CSTN devraient-elles subir un test germinal pour déterminer si elles sont porteuses d’une mutation du gène BRCA1 ou BRCA2 et ainsi décider du traitement à suivre? (00:11:45)
  3. Les mammographies en 3D seraient-elles plus efficaces que les mammographies ordinaires pour les seins denses et après une tumorectomie et une greffe adipeuse reconstructive? (00:21:10)
  4. Y a-t-il un avantage à utiliser le profilage génomique de la tumeur dans le cas d’un CSTN au stade précoce en cas de récidive? (00:50:58)
  5. Étant donné que la tumeur récidivante est généralement de même nature que la tumeur originale sur le plan biologique, y aurait-il un avantage à analyser la tumeur originale? (00:52:16)
  6. L’analyse de l'ADN circulant permettrait-elle de mesurer le risque de récidive chez une personne donnée? (01:07:16)
  7. L’analyse de l'ADN circulant est-elle coûteuse? (01:11:48)

Traitement

  1. En ce qui concerne la norme de soin au Canada, toutes les patientes atteintes d’un CSTN devraient-elles subir un test germinal pour déterminer si elles sont porteuses d’une mutation du gène BRCA1 ou BRCA2 et ainsi décider du traitement à suivre? (00:11:45)
  2. La chimiothérapie accroît-elle le risque d’apparition d’autres maladies? (00:43:39)
  3. Est-il possible d’avoir encore des symptômes ou d’en développer plusieurs années après la fin de la chimiothérapie? (00:45:48)
  4. Quel est le traitement recommandé après une chimiothérapie et une radiothérapie? Existe-t-il d’autres options que Zometa? (00:46:51)
  5. À quel moment recommande-t-on l’ajout de Xeloda dans le cadre d’un traitement de chimiothérapie? (00:49:22)
  6. Outre l’immunothérapie, y a-t-il d’autres traitements à l’étude qui vous semblent prometteurs pour traiter le CSTN? (01:15:54)
  7. Quelle sera l’incidence de l’approbation de nouveaux traitements adjuvants contre le cancer du sein triple négatif au Canada pour les patientes qui ont terminé leur traitement dans les cinq dernières années ou depuis plus longtemps? (01:21:35)
  8. Certains traitements d’immunothérapie ou des suppléments issus de la médecine alternative pourraient-ils être utiles? (01:24:27)
  9. La radiothérapie est-elle le traitement standard du CSTN chez une patiente qui a eu une mastectomie? (01:25:33)

Risque élevé et récidive

  1. Si l’on diagnostique un CSTN à une personne qui n’est pas porteuse des gènes BRCA1 ou BRCA2, est-ce qu’un membre de sa famille sera automatiquement exposé à un risque élevé de cancer du sein, comme ce serait le cas si la personne était porteuse de la mutation du gène? (00:15:54)
  2. Faut-il effectuer des radiographies particulières pour détecter une récidive? (00:21:22)
  3. Quels sont les facteurs qui réduisent ou accroissent le risque de récidive? (00:27:38)
  4. En ce qui concerne les récidives au bout de cinq ans ou plus : à quelle fréquence voit-on ce type de récidive et dans quelle proportion la tumeur récidivante est-elle différente sur le plan biologique? (00:30:53)
  5. Pour une personne ayant eu un CSTN il y a 15 ans et une récidive il y a deux ans avec atteinte des ganglions lymphatiques, le risque de récidive est-il plus élevé? (00:35:03)
  6. Que peuvent faire les patientes pour réduire le risque de récidive? Par exemple, l’alcool accroît-il ce risque? (00:37:18)
  7. Si l’on appliquait déjà tous ces principes avant le diagnostic, à savoir pas d’alcool, une bonne activité physique et une bonne qualité de vie, quels changements peut-on apporter à son mode de vie après le diagnostic? (00:39:31)
  8. Quels sont certains des signes et symptômes auxquels les patientes peuvent prêter attention pour déceler une éventuelle récidive? (00:41:16)
  9. Y a-t-il un avantage à utiliser le profilage génomique de la tumeur dans le cas d’un CSTN au stade précoce en cas de récidive? (00:50:58)
  10. Étant donné que la tumeur récidivante est généralement de même nature que la tumeur originale sur le plan biologique, y aurait-il un avantage à analyser la tumeur originale? (00:52:16)
  11. L’analyse de l'ADN circulant permettrait-elle de mesurer le risque de récidive chez une personne donnée? (01:07:16)
  12. La mutation du gène PTEN présente-t-elle un risque? (01:27:01)

Cancer du sein triple négatif métastatique

  1. Rencontrez-vous plus de patientes atteintes d’un CSTN métastatique au premier diagnostic (cancer du sein métastatique de novo) que de patientes ayant un cancer RH positif ou HER2+? (00:18:10)
  2. Une radiographie du thorax pourrait-elle aider à détecter une tumeur qui s’est propagée? (00:26:21)
  3. Y a-t-il des recherches, des essais cliniques ou des vaccins prometteurs en ce qui concerne le cancer du sein triple négatif au stade précoce et métastatique? (01:13:23)

Essais cliniques et recherche

  1. Un essai clinique est actuellement mené avec le test de marqueur tumoral Signatera; les patientes vivant hors de la région de Toronto peuvent-elles y participer? (00:54:05)
  2. Y a-t-il des recherches, des essais cliniques ou des vaccins prometteurs en ce qui concerne le cancer du sein triple négatif au stade précoce et métastatique? (01:13:23)
  3. Outre l’immunothérapie, y a-t-il d’autres traitements à l’étude qui vous semblent prometteurs pour traiter le CSTN? (01:15:54)
  4. Quel est le traitement à l’étude le plus prometteur selon vous? (01:17:24)
  5. Au vu des traitements à venir, faisons-nous encore des progrès selon vous? (01:18:58)
  6. Quelle sera l’incidence de l’approbation de nouveaux traitements adjuvants contre le cancer du sein triple négatif au Canada pour les patientes qui ont terminé leur traitement dans les cinq dernières années ou depuis plus longtemps? (01:21:35)

Photo par Dragonfly Ave sur Unsplash