La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole

Les répercussions de la COVID-19 sur les patientes atteintes d’un cancer du sein. 2e partie : L’impact du traitement et de la prise en charge de votre cancer sur votre système immunitaire

Le risque que courent les patientes atteintes d’un cancer du sein et de la COVID-19 n’est pas entièrement connu. Des études démontrent que les patients atteints de cancer sont plus à risque de souffrir d’effets néfastes s’ils développent la COVID-19. Cependant, quelques recherches affirment que comparativement à d’autres patients cancéreux, les personnes atteintes d’un cancer du sein présentent moins de risque de souffrir d’une forme sévère de la maladie. Le stade de la maladie semble également jouer un rôle dans le niveau de risque couru.

Les patients atteints d’un cancer sont considérés comme étant à risque élevé parce qu’ils sont immunodéficients. En tant que patiente vivant avec un cancer du sein, vous vous inquiétez peut-être des conséquences de cette maladie sur votre système immunitaire. Ce billet de blogue traitera des effets de divers traitements anticancéreux sur votre système immunitaire. Bien que le cancer du sein lui-même ne représente pas un risque direct comme un cancer du sang par exemple, le type de traitement que vous avez subi pourrait occasionner un affaiblissement du système immunitaire .1 Les renseignements fournis sont basés sur les données disponibles actuellement et malheureusement, elles sont limitées en ce qui concerne la durée pendant laquelle certains traitements fragilisent le système immunitaire.

Avec la réouverture des entreprises et services par les provinces et les territoires, vous êtes peut-être préoccupée par ce que cela signifie pour vous en tant que patiente atteinte d’un cancer du sein. Nous espérons que ce document vous donnera un aperçu de l’impact du traitement et de la prise en charge de votre cancer sur votre système immunitaire. Rappelez-vous qu’il s’agit d’un guide qui se veut général. La meilleure façon d’évaluer adéquatement votre niveau de risque en ce qui a trait à la COVID-19 consiste à parler aux membres de votre équipe de soins primaires. Ils seront en mesure de vous fournir des réponses plus personnalisées.

* Références en anglais seulement

La chimiothérapie

  • Ses conséquences sur le système immunitaire dépendent 1 :
    • Du type et du stade du cancer
    • Des médicaments de chimiothérapie utilisés
    • De la dose et de la fréquence d’administration
    • De l’âge de la patiente
    • Des habitudes alimentaires
    • Des autres traitements contre le cancer
  • Il s’agit d’une des causes les plus courantes d’affaiblissement du système immunitaire. 1
  • Elle peut provoquer une neutropénie qui réduit le nombre de globules blancs. 1
    • Lorsque cela survient, il peut devenir plus difficile pour le corps de combattre les infections.

Radiothérapie

  • Ses conséquences sur le système immunitaire dépendent 1 :
    • De la dose de rayonnement et de la fréquence d’administration de la radiothérapie
    • De la zone du corps traitée et de sa grosseur
    • Des autres traitements contre le cancer
  • Elle peut détruire des cellules saines, ce qui peut accroître le risque d’infection. 2
  • Chez les patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique, la radiothérapie représente la cause la plus probable du nombre réduit de globules blancs. 1
    • Ceci est particulièrement vrai lorsque le cancer s’est propagé aux os 3
      • Dans ce cas, la radiothérapie affecte le système immunitaire de la même façon que la chimiothérapie, soit en augmentant la probabilité de souffrir de neutropénie 3
  • Une radiothérapie locale n’a pas une incidence énorme sur le système immunitaire 3

Médicaments anticancéreux ciblés

  • Les thérapies ciblées connues pour augmenter le risque d’infection comprennent 4 :
    • Le trastuzumab emtansine (Kadcyla)
    • L’évérolimus (Afinitor)
    • Le trastuzumab (Herceptin)
    • Le trastuzumab associé au pertuzumab (Perjeta)
    • Le palbociclib (Ibrance)
    • Le ribociclib (Kisqali)
    • L’abémaciclib (Verzenios)
  • Les thérapies ciblées engendrent moins d’effets secondaires négatifs que la chimiothérapie 4

Intervention chirurgicale

  • Ses répercussions sur le système immunitaire dépendent 1 :
    • De la durée d’hospitalisation
    • De la durée et de l’ampleur de l’opération
    • De la quantité de sang perdu pendant l’opération
    • Des habitudes alimentaires
    • Des autres traitements contre le cancer
    • Des comorbidités
  • Les opérations majeures peuvent affaiblir le système immunitaire et sa capacité à combattre les infections en plus d’exposer votre corps aux microbes. 2
  • L’ablation des ganglions lymphatiques n’affecte pas le système immunitaire. 4
  • Le système immunitaire peut prendre entre dix jours et de nombreux mois pour se rétablir complètement. 1

Immunothérapie

  • Elle peut avoir des répercussions sur votre système immunitaire et sur la capacité de votre corps à combattre les infections 1

Hormonothérapie

  • Elle n’a aucune incidence sur le système immunitaire 4

Ce que vous pouvez faire    

Bien que rien en particulier ne puisse redonner à votre système immunitaire la totalité de sa capacité, vous pouvez adopter certains comportements pour lui donner un coup de pouce et ainsi réduire votre risque de souffrir d’effets négatifs si vous recevez un diagnostic de COVID-19. Parmi ces gestes, notons :

  • Dormez bien. Essayez de dormir environ sept heures par nuit.
  • Faites de l’exercice régulièrement. L’activité physique n’a pas besoin d’être intense et une activité légère est mieux que rien.
  • Mangez sainement.
  • Pratiquez des activités de réduction et de prise en charge du stress.
  • Ne fumez pas. Si vous fumez, essayez d’arrêter.
  • Lavez vos mains.
  • Respectez les consignes d’éloignement physique.

Photo by engin akyurt on Unsplash

Articles connexes :

  • 2020-06-04 00:00

    Les individus ayant reçu un diagnostic de cancer sont considérés comme présentant un risque élevé de tomber gravement malades s’ils contractent la COVID-19. Les données provenant de différentes études illustrent que le type de cancer et son stade, l’âge de la personne, son état de santé et d’autres facteurs font varier le degré de risque auquel fait face un patient. De plus, le type de traitement qu’une personne reçoit et la durée de son dernier traitement peuvent également se répercuter sur l’issue de la maladie. Parallèlement, quelques études ont démontré que les patientes atteintes de cancer du sein s’en tiraient mieux que les patients atteints d’autres formes de cancer.