La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole

Améliorer votre image corporelle après une mastectomie

Les femmes entretiennent une relation conflictuelle avec leur image corporelle depuis longtemps. Nous pouvons nous percevoir avec un œil tellement critique : trop grosse, trop maigre, vilaine peau, cheveux laids. Chacune n’aime pas ou aimerait changer une partie de son corps. Ajoutez à cela être atteinte d’un cancer du sein et toutes ces angoisses s’en trouvent décuplées. Nos seins font partie intégrante de notre identité, même s’ils sont au centre de nos insécurités. Ils représentent la féminité, la sexualité, la beauté et la maternité. Il n’est donc pas surprenant que près de la moitié des femmes aux prises avec un cancer du sein se heurtent à un problème d’image corporelle après une mastectomie1.  

La mastectomie, dont l’objectif est de freiner le développement du cancer dans les seins, s’avère une intervention chirurgicale salvatrice, mais qui modifie radicalement l’apparence. Conséquemment, le sentiment de féminité peut s’en trouver diminué. « Je suis loin de me sentir aussi féminine qu’avant », affirme Naomi Pickersgill, une résidente de Stratford en Ontario atteinte d’un cancer du sein qui a subi une mastectomie en 2015. (Lisez son histoire ici.)

Ces sentiments paraissent difficilement évitables et tout à fait compréhensibles. Vous peinez à entrer dans vos vieux vêtements ou à vous en acheter de nouveaux. Et ne mentionnez même pas le mot bikini ! Votre vie sexuelle peut également s’en trouver affectée, tout comme votre confiance en vous. Accepter votre nouveau corps prendra du temps, mais y arriver demeure possible.

Avoir recours à des prothèses mammaires ou à une reconstruction peut souvent améliorer la façon dont vous percevez votre corps. Vos vêtements vous feront mieux et vous vous sentirez davantage comme avant. Cependant, ces solutions ne sont pas parfaites. Puisqu’une prothèse ou un sein reconstruit ne sera jamais comme un sein naturel, de nombreuses femmes continuent d’éprouver des problèmes d’image corporelle.

Parlez-en. Faites part de ce que vous ressentez à votre cercle de soutien. Trouvez une personne sur qui vous pouvez compter qui comprendra vos sentiments et vos insécurités. Il pourrait s’agir de votre partenaire, un ami, un membre de la famille ou une personne de votre groupe de soutien qui fait face aux mêmes difficultés. S’il vous est ardu d’établir un lien ou si vous éprouvez des symptômes de dépression ou d’anxiété, demandez à votre médecin un renvoi vers des services de counselling.

Affrontez votre problème. Les recherches laissent entendre que si vous regardez vos cicatrices tôt après une intervention chirurgicale, vous pourriez mieux vous adapter et accepter davantage votre corps2. Cependant, voir sa cicatrice la première fois peut susciter beaucoup d’émotions. Chaque femme est différente : ne vous mettez pas de la pression et faites-le lors que vous vous sentirez prête.

Faites semblant. Même si votre physique ne vous insuffle pas beaucoup de confiance en vous, tentez d’être optimiste. Lorsque vous vous préparez le matin, dites-vous que vous avez l’air en forme, même si vous ne le croyez pas. Remplacez une critique par une affirmation positive : « Je parais bien aujourd’hui ! » Bien que futile en apparence, cette stratégie pourrait vous aider selon les experts.

Prenez votre temps. Accepter votre nouveau corps ne se produira pas du jour au lendemain, alors donnez-vous le temps et l’espace pour y arriver. Vos cicatrices commenceront à pâlir et deviendront moins visibles. Reprendre votre routine du travail, vos activités de loisirs et vos exercices vous aideront aussi à vous sentir davantage vous-même. 

En tant que société, nous sommes plus ouverts aux discussions sur l’image corporelle et sur la perception de ce que constitue un corps idéal. Vous rappeler que vous n’êtes pas seule à vous sentir ainsi peut atténuer votre sentiment de solitude.