By continuing to use our site, you consent to the processing of cookies, user data (location information, type and version of the OS, the type and version of the browser, the type of device and the resolution of its screen, the source of where the user came from, from which site or for what advertisement, language OS and Browser, which pages are opened and to which buttons the user presses, ip-address) for the purpose of site functioning, retargeting and statistical surveys and reviews. If you do not want your data to be processed, please leave the site.

La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole


Programmes d’exercice physique virtuels pour les personnes atteintes d’un cancer du sein

par Catarina Martins, de Willkin

L’exercice physique présente de nombreux avantages pour les personnes atteintes d’un cancer du sein : réduction des effets secondaires des traitements, amélioration de la santé mentale et physique, sentiment global de mieux-être. De plus, certains exercices sont excellents pour les personnes atteintes d’un lymphœdème, cette affectation qui se caractérise par l’enflure anormale des bras, des mains, des seins ou du torse, et qui survient généralement après l’ablation ou l’endommagement des ganglions ou des vaisseaux lymphatiques. Les mouvements musculaires et l’application de certaines techniques de respiration pendant l’exercice physique permettent de stimuler le système lymphatique et donc d’améliorer la circulation lymphatique. En matière d’exercice physique, un certain nombre de recommandations ont été émises, à l’échelle mondiale, pour les personnes atteintes d’un cancer du sein. Ces recommandations, qui prennent en compte les considérations liées au cancer du sein et mettent l’accent sur la sécurité des patientes, préconisent 20 à 60 minutes d’exercices aérobiques deux à trois fois par semaine, ainsi que des exercices de résistance avec les principaux groupes musculaires deux fois par semaine.

Bien que la pandémie de COVID-19 ait restreint l’accès aux salles de sport et aux programmes d’entraînement en présentiel pour beaucoup, il peut parfois être difficile de suivre un tel programme en temps normal en raison de la distance, du coût, de la situation géographique et d’autres aspects logistiques.

Alors, comment faire pour s’entraîner en toute sécurité pendant et après son traitement? Et comment appliquer les recommandations en matière d’exercice physique lorsque l’on fait face à des obstacles?

Heureusement, grâce à la technologie, il existe un plus grand choix en matière de soins et d’exercices à distance. Beaucoup de programmes d’exercice et de rééducation ont adapté leur offre afin de répondre à la demande croissante et à l’essor de l’offre en ligne. On peut maintenant suivre des classes de conditionnement physique en direct ou préenregistrées de chez soi. La télérééducation, par téléphone, représente également un moyen abordable de lever les obstacles à l’exercice physique. Ce type d’encadrement peut s’avérer très bénéfique, car il permet aux patientes de bénéficier du soutien dont elles ont besoin pour rester motivées et suivre leur programme d’exercice physique.

Dans les premiers temps, les programmes destinés aux personnes atteintes d’un cancer du sein doivent se concentrer sur la restauration et l’amélioration de la santé mentale et physique. Les effets des traitements sont vastes et propres à chacune, et peuvent s’aggraver à chaque nouvelle étape du traitement. Sans compter qu’une fois le traitement terminé, il est possible de développer un lymphœdème. Il est donc important de choisir un programme d’exercice adapté à ses besoins et à ses capacités fonctionnelles, et de progresser graduellement. Des professionnels peuvent établir un programme d’exercice à faire à la maison et offrir un encadrement virtuel équivalent à ce qui se ferait en présentiel. Que cela soit par visioconférence ou par téléphone, ils vous aideront à effectuer vos exercices en respectant les recommandations émises en la matière pour les personnes atteintes d’un cancer du sein. Grâce à leur expertise, il est tout à fait possible de suivre ces recommandations à distance et en toute sécurité tout en y prenant plaisir.

Les programmes d’exercice physique virtuels présentent de nombreux avantages. Le transport n’étant pas nécessaire, ils peuvent s’avérer moins coûteux, puisqu’on économise les frais de transport, d’essence ou de stationnement, et permettent de gagner du temps. Grâce aux classes préenregistrées, on peut effectuer ses exercices à n’importe quel moment et rester chez soi permet d’éviter d’avoir à effectuer des déplacements risqués par mauvais temps. Pour les personnes souffrant d’une extrême fatigue liée au cancer, cela leur permet de réduire l’effort physique que cela leur demande de se préparer et de se rendre à la salle de sport. Et pour celles qui présentent une immunodéficience, effectuer ses exercices chez soi permet de réduire les risques d’infection.

Si l’isolement social est une source de préoccupation, on peut participer à des classes virtuelles en direct destinées aux personnes atteintes d’un cancer du sein, ce qui permet de vivre la même camaraderie, d’en tirer le même sentiment de motivation et de ressentir cette même obligation à participer que s’il s’agissait de classes en présentiel. À l’inverse, pour les personnes qui n’aiment pas se retrouver avec beaucoup de monde, les classes virtuelles constituent un excellent moyen de renforcer sa confiance dans un environnement plus intime. Et puis, il se peut même qu’un membre de votre famille se joigne à vous pour les mêmes raisons évoquées plus haut!

Chez Willkin, nous avons conçu le programme « La vie au-delà du cancer » (600 $ plus taxes). Supervisé par un kinésiologue certifié et basé sur des études scientifiques, ce programme peut être suivi par toute personne atteinte d’un cancer du sein — indépendamment du type de cancer — et à n’importe quelle étape du traitement ou de la rééducation. Il a pour objectif de maintenir la santé et la condition physique des patientes pendant et après le traitement, tout en améliorant leur qualité de vie. Il s’agit d’un programme individualisé de 12 semaines, divisé en quatre phases, l’état de santé des patientes étant évalué à chaque phase. Il est offert en présentiel et à distance, et est constitué d’exercices et de modules d’éducation qui vous aident à chaque étape de votre cancer et de votre rétablissement.

Références 

CaRE @ Home: Pilot Study of an Online Multidimensional Cancer Rehabilitation and Exercise Program for Cancer Survivors

A Systematic Review of the Safety, Feasibility and Benefits of Exercise for Patients with Advanced Cancer

Delivering Virtual Cancer Rehabilitation Programming During the First 90 Days of the COVID-19 Pandemic: A Multimethod Study

Keeping Patients With Cancer Exercising in the Age of COVID-19

Photo par SHVETS production sur Pexels