La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole

Alléger le fardeau émotionnel et physique du cancer du sein grâce à des pratiques faisant appel au corps et à l’esprit

Le traitement de votre cancer du sein affecte bien plus que votre corps. En effet, votre bien-être émotif peut également s’en trouver considérablement perturbé. Vous ressentez probablement beaucoup d’anxiété au sujet de vos traitements et de leurs répercussions sur votre avenir. Si vous êtes mère, vous vous inquiétez de leurs contrecoups sur vos enfants et votre famille. Un emploi exigeant ou le revenu indispensable qu’il procure peut faire monter d’un autre cran votre niveau de stress, ce qui n’est pas sans conséquence. Ajoutez à tout cela les impacts physiques du traitement (les douleurs articulaires par exemple) et dire que c’est difficile devient un euphémisme.

Les pratiques axées sur le corps et l’esprit sont des thérapies complémentaires qui peuvent soulager certains des effets émotionnels et physiologiques engendrés par le cancer. Elles utilisent des techniques physiques pour mettre en relation l’esprit et le corps. Elles peuvent vous aider à gérer le stress et l’anxiété et leurs effets bénéfiques sur la douleur ou les symptômes physiques causés par le cancer et son traitement sont reconnus. Les approches corps-esprit ne peuvent pas et ne devraient pas se substituer à vos traitements anticancéreux traditionnels, mais elles peuvent certainement contribuer à améliorer votre bien-être et votre qualité de vie pendant et après le traitement.

Nous détaillons ci-dessous quelques-unes des thérapies corps-esprit les plus courantes utilisées comme compléments aux traitements contre le cancer.

Avertissement : Comme toujours, nous vous recommandons de discuter avec votre équipe de soins des risques et bienfaits de toute thérapie complémentaire avant de l’entreprendre afin que vous puissiez en tirer le maximum de bienfaits avec le moins de risques.

Yoga

La pratique du yoga, qui remonte à des milliers d’années, a de profondes racines dans la culture indienne. Le yoga traditionnel et authentique est un mode de vie qui intègre des principes spirituels et nutritionnels à la vie quotidienne. De nos jours, dans les sociétés occidentales, le yoga met principalement l’accent sur une série de postures et d’exercices de respiration. Les études ont démontré que sa pratique peut s’avérer bénéfique aux plans émotionnel et physique pour les patientes atteintes d’un cancer et les survivantes.

Bienfaits : Le yoga peut diminuer l’anxiété et la dépression en plus de favoriser la relaxation. Il peut également améliorer votre force et votre mobilité en réduisant les douleurs articulaires. Il s’agit d’une bonne façon de faire régulièrement de l’exercice.

Risques : Si vous souffrez de métastases osseuses, certaines postures ou certains styles de yoga plus rigoureux peuvent occasionner des fractures, ce qui, le cas échéant, se révélerait plus dommageable que salutaire. Certains styles, comme le yoga chaud, devraient aussi être évités si vous souffrez de lymphœdème ou si vous êtes à risque d’en développer un. Que vous soyez active sur une base régulière ou non, connaître vos limites lorsque vous pratiquez le yoga est essentiel pour en retirer le maximum de bienfaits. La beauté de la chose, c’est que votre instructeur peut vous montrer comment modifier certaines postures pour prévenir tout excès.

Les thérapies du toucher

Le reiki et le toucher thérapeutiques constituent tous deux des types d’approches corps-esprit qui visent à équilibrer l’énergie d’une personne par l’entremise des mains. Dans le cas du reiki, une forme de médecine japonaise, un praticien place ses mains sur le corps du patient ou tout juste au-dessus dans une série de positions pendant quelques minutes chaque fois. Le toucher thérapeutique est une méthode moderne de thérapie du toucher au cours duquel un praticien effectue des mouvements de balayage avec ses mains sur le corps ou au-dessus.

Bienfaits : Les personnes qui ont recours à une thérapie du toucher affirment qu’elles peuvent ressentir les bienfaits d’une relaxation profonde et une diminution du stress et de l’anxiété. D’autres soutiennent qu’une thérapie du toucher peut contribuer à réduire la douleur, à améliorer le sommeil et à détendre les muscles. Essentiellement, la thérapie par le toucher favoriserait le bien-être général d’une personne.

Risques : La thérapie par le toucher s’avère généralement sécuritaire pour les patientes vivant avec un cancer et elle ne devrait pas nuire aux traitements habituels. Après les séances, les clientes peuvent parfois souffrir d’un mal de tête ou de fatigue.

Méditation

Il existe de multiples formes de méditation et de nombreuses thérapies dont nous discutons ici intègrent la méditation d’une quelconque façon. Le principe général de la méditation consiste à calmer l’esprit et à le libérer de tout facteur de stress externe afin de ne penser qu’au moment présent. On y parvient en effectuant des exercices de respiration ou en se concentrant sur un objet, un mot ou une phrase. La méditation peut être associée à la prière ou à des mouvements comme dans le yoga.

Bienfaits : La méditation est généralement reconnue pour aider à soulager le stress physique et mental et à améliorer le bien-être général. Pour les patientes atteintes d’un cancer du sein, il a été démontré qu’elle favorise la gestion de nombreux symptômes et effets secondaires tout en diminuant la peur d’une récidive. Elle peut également réduire l’insomnie, l’hypertension et les nausées.

Risques : La méditation ne devrait occasionner ni conséquences néfastes ni interactions avec le traitement habituel. Elle peut présenter des risques semblables à ceux du yoga si elle est pratiquée en combinaison avec des mouvements. Elle pourrait toutefois avoir un effet nocif si vous souffrez d’une maladie mentale liée à la dépression ou si vous êtes à risque.

Hypnothérapie

Tout en gardant l’esprit actif et réactif, l’hypnothérapie provoque une relaxation profonde semblable à un état de transe. Il est souvent question de l’utilisation de l’hypnose pour traiter l’exposition à des événements traumatisants ou pour surmonter les peurs, mais elle peut aussi servir à gérer et à réduire les nombreux effets secondaires du cancer et de son traitement. Elle permet de bloquer toutes les distractions extérieures et de clarifier les pensées et les sentiments qu’une personne peut naturellement tenter d’éviter lorsqu’elle est consciente.

Bienfaits : Elle peut réduire la douleur, les nausées, l’anxiété, l’insomnie ou la fatigue. Elle peut également aider les gens à se sentir davantage en contrôle dans des situations où ils ne le sont pas, comme le cancer.

Risques : Nous ignorons encore beaucoup de choses au sujet de l’hypnothérapie, mais si vous avez recours à un hypnothérapeute certifié, il ne devrait pas y avoir de danger. Ce type de thérapie ne devrait cependant pas être utilisé chez les personnes souffrant de psychoses ou de convulsions.

Les thérapies complémentaires n’étant généralement pas remboursées par le système public de soins de santé, vous devrez peut-être les payer de votre poche. Certains régimes d’assurance privée en couvrent quelques-unes, alors vérifiez auprès de votre assureur.

Dans l’ensemble, les approches corps-esprit constituent des façons naturelles et holistiques de réduire le stress et l’anxiété. Elles favorisent une amélioration générale du bien-être d’un individu. Leurs avantages potentiels supplémentaires que sont le soulagement de la douleur physique, l’insomnie ou la fatigue contribuent aussi à une meilleure qualité de vie.

Photo par Dane Wetton sur Unsplash