By continuing to use our site, you consent to the processing of cookies, user data (location information, type and version of the OS, the type and version of the browser, the type of device and the resolution of its screen, the source of where the user came from, from which site or for what advertisement, language OS and Browser, which pages are opened and to which buttons the user presses, ip-address) for the purpose of site functioning, retargeting and statistical surveys and reviews. If you do not want your data to be processed, please leave the site.

La Voix Des Personnes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole


Tag : complementary therapy

Ressentir et se libérer de la peur d’un cancer secondaire

Cela vous arrive-t-il de penser que vous avez une autre tumeur? Je ne parle pas d’une récidive du cancer, mais d’une autre tumeur? Si c’est le cas, est-ce que ces pensées surviennent brusquement, à certains moments, comme lorsque vous ressentez une douleur à l’épaule ou sur le côté, ou lorsque vous prenez une grande inspiration et que vous ressentez une douleur vive au moment d’expirer? Dans ces moments-là, est-ce que vous vous dites « mince, j’ai une tumeur »! Puis, vous essayez de vous raisonner et de sortir de ce mode de pensée paranoïaque? Moi, ça m’arrive.

La guérison traditionnelle autochtone

La guérison traditionnelle autochtone est une pratique holistique qui cherche à régler les déséquilibres du corps, de l’esprit, des émotions et de l’âme. Ces déséquilibres seraient la cause de la maladie et résulteraient du fait d’avoir ignoré les lois sacrées et naturelles. Les pratiques de guérison traditionnelles sont distinctes et propres à la culture des personnes qui les adoptent. Au Canada, les Premières nations, les Inuits et les Métis considèrent la santé comme étant l’équilibre entre les dimensions physique, affective, mentale et spirituelle d’un individu. Ces quatre éléments peuvent être influencés par la personne elle-même, sa famille, sa communauté et son environnement. Par exemple, le lien avec la terre constitue un aspect important de la guérison chez les Inuits. Se retrouver dans la nature, loin de sa communauté, peut apaiser le corps et l’esprit en supprimant les influences extérieures et en favorisant le bien-être personnel.

Recourir à l’acupuncture pour soulager les effets secondaires du traitement contre le cancer

À l’instar du tai-chi et du qi gong, l’acupuncture constitue une pratique de la médecine chinoise traditionnelle. Elle est devenue populaire auprès des personnes atteintes d’un cancer qui souhaitent en atténuer les effets secondaires.

Tai-chi et qi gong : en quoi diffèrent-ils ?

Depuis longtemps, le tai-chi et le qi gong sont populaires dans le milieu du cancer du sein comme moyen d’atténuer les effets de la maladie. Cette semaine, nous nous intéresserons à ces deux types de thérapie chinoise, à leurs similarités, à leurs différences et à leurs bienfaits.

Quelle différence existe-t-il entre la physiothérapie et l’ergothérapie ?

Bien vivre avec un cancer du sein ou s’en rétablir nécessite une réadaptation. La physiothérapie et l’ergothérapie sont des termes souvent mentionnés lorsqu’il est question de réadaptation, mais leur signification véritable s’avère parfois obscure.

Méditations guidées chez soi

Il y a quelques semaines, il a été question des approches corps-esprit pour soulager certains effets secondaires physiques et émotifs du cancer et de son traitement. Cette semaine, nous partageons avec vous des méditations guidées à pratiquer dans le confort de votre foyer.

Alléger le fardeau émotionnel et physique du cancer du sein grâce à des pratiques faisant appel au corps et à l’esprit

Le traitement de votre cancer du sein affecte bien plus que votre corps. En effet, votre bien-être émotif peut également s’en trouver considérablement perturbé. Vous ressentez probablement beaucoup d’anxiété au sujet de vos traitements et de leurs répercussions sur votre avenir. Si vous êtes mère, vous vous inquiétez de leurs contrecoups sur vos enfants et votre famille. Un emploi exigeant ou le revenu indispensable qu’il procure peut faire monter d’un autre cran votre niveau de stress, ce qui n’est pas sans conséquence. Ajoutez à tout cela les impacts physiques du traitement (les douleurs articulaires par exemple) et dire que c’est difficile devient un euphémisme.