La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole

Six façons de traiter la douleur articulaire

Les médicaments oncologiques, en particulier le tamoxifène et les inhibiteurs de l’aromatase, provoquent couramment des effets secondaires, dont la douleur articulaire (arthralgie). De surcroît, ils sont prescrits pendant de nombreuses années. Si vous faites partie de celles qui vivent avec une telle douleur, vous savez qu’elle peut aller de légèrement dérangeante à débilitante au point de bouleverser votre quotidien. Les femmes affirment souvent se sentir comme si elles avaient cent ans. Puisqu’une solution unique n’existe pas, explorer diverses options pour trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous pourrait s’avérer utile.

Voici six différentes façons de soulager l’arthralgie :

  1. L’alimentation
    Modifier l’alimentation demeure une possibilité intéressante pour celles qui préfèrent éviter de prendre des médicaments supplémentaires. Certaines ne constateront aucune différence quant à la douleur ressentie alors que d’autres femmes verront leur situation s’améliorer. La nourriture qui contient du sucre, des gras trans ou saturés, du gluten, de l’aspartame, du glutamate monosodique (GMS), des glucides raffinés et des acides gras oméga-6 peut provoquer de l’inflammation ou contribuer à votre arthralgie. Si l’alimentation joue un rôle dans votre douleur, trouver les produits coupables se fait généralement par essais et erreurs. Adopter un régime d’élimination pourrait vous aider à déterminer si un aliment vous affecte ou non. Certaines personnes ont obtenu d’excellents résultats en modifiant leurs habitudes alimentaires.

  1. L’exercice
    Des recherches ont démontré que l’activité physique peut réduire l’arthralgie causée par les inhibiteurs de l’aromatase. Les femmes qui ont participé pendant un an à un programme d’exercices combinant un entraînement à la force à des activités aérobiques comme la marche rapide ont vu la douleur qui nuisait à leur vie quotidienne diminuer de 29 %. Bouger plus ne signifie pas nécessairement fréquenter un centre sportif tous les jours. Par contre, si le cœur vous en dit, n’hésitez pas. Les personnes qui s’adonnent à des activités qu’elles aiment persévèrent davantage. Faire une promenade en maintenant une cadence rapide vous permet également de profiter de la nature, d’éclaircir vos idées ou de réfléchir à votre journée. Pratiquer le yoga dans votre salon renforce votre tonus musculaire tout en apaisant votre esprit. Vous pouvez aussi regarder vos émissions préférées en faisant de la musculation. Renseignez-vous sur la façon de faire de l’exercice en toute sécurité lorsque vous avez un cancer du sein en cliquant ici.
     
  2. L’acupuncture
    Cette médecine douce fait appel à de fines aiguilles placées à différents endroits sur le corps pour soulager certains symptômes. Des études démontrent que l’acupuncture peut réduire les douleurs articulaires. De surcroît, vous pourriez également remarquer une diminution d’autres effets secondaires comme les bouffées de chaleur. Si vous décidez d’aller consulter un acupuncteur, assurez-vous qu’il possède les qualifications requises et qu’il utilise des aiguilles uniservices (jetables).

  1. La glucosamine et la chondroïtine
    Selon des recherches, la consommation de glucosamine et de chondroïtine peut parfois diminuer l’arthralgie sans provoquer d’autres effets secondaires. La glucosamine est naturellement présente dans un cartilage sain, tout comme la chondroïtine. Ces suppléments pourraient réduire la friction dans l’articulation et augmenter sa lubrification, ce qui atténue la douleur ressentie. Avant de prendre tout supplément, assurez-vous de consulter votre équipe de soins afin de connaître la posologie recommandée et d’éviter les interactions médicamenteuses néfastes.

  1. Les médicaments
    Si vous êtes prête à consommer d’autres médicaments, votre médecin traitant pourrait être en mesure de vous en prescrire pour atténuer votre douleur articulaire. Il importe que vous fassiez part de tous les effets secondaires ressentis à votre équipe soignante afin qu’elle puisse vous présenter toutes les possibilités. Vous pourrez ainsi faire un choix éclairé. Certaines femmes jugent qu’explorer différentes avenues pour soigner leur arthralgie avant d’opter pour d’autres médicaments serait préférable puisqu’elles en ont déjà pris beaucoup pour traiter leur cancer. D’autres sont prêtes à essayer tout ce qui pourrait les aider à diminuer leur douleur débilitante. Il s’agit d’un choix personnel et vous seule pouvez décider ce qui est meilleur pour vous.

  1. Un changement de traitement
    Chacune réagit différemment aux médicaments et parfois modifier le traitement peut diminuer certains effets secondaires ou les faire disparaître. Si vous n’arrivez pas à trouver une solution pour soulager votre douleur articulaire, demandez à votre médecin si vous pouvez essayer d’autres traitements aussi efficaces, mais qui vous causeraient moins d’effets secondaires. Cela ne coûte rien.

Articles connexes :

  • 2018-01-10 00:00

    Je n’étais pas prête à prendre autant de décisions concernant mon traitement. Une multitude d’options s’offraient à moi et je me sentais épuisée et dépassée. À partir du moment où j’ai reçu mon diagnostic, j’ai dû faire des choix qui pouvaient changer ma vie. Comment pouvais-je m’assurer qu’ils étaient les bons ? J’ai dû apprendre à me faire confiance et à défendre mes propres intérêts lorsqu’arrivait le moment de choisir.