La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole


Surmonter la perte des cheveux due à un cancer du sein

Certaines femmes atteintes d’un cancer du sein doivent affronter la perte de leurs cheveux. Ces derniers peuvent être intimement liés à l’identité d’un individu, surtout chez les femmes. L’aspect de vos cheveux peut transmettre beaucoup d’informations sur le type de personne que vous êtes. Il s’avère donc tout à fait compréhensible qu’un changement d’apparence engendre une détresse supplémentaire lors d’une situation (un cancer du sein) déjà dévastatrice en soi. Nous désirons ici vous offrir un certain soulagement et un sentiment de contrôle au cas où vos cheveux deviendraient clairsemés. Nous expliquerons pourquoi et quand la perte des cheveux (aussi appelée alopécie) survient de même que ce que vous pouvez faire pour passer au travers.

Pourquoi survient-elle ?

La chimiothérapie est un type de traitement du cancer du sein qui emploie des substances chimiques pour tuer les cellules qui prolifèrent rapidement, les tumeurs par exemple. Malheureusement, ces médicaments peuvent également cibler et détruire les cellules non cancéreuses comme les follicules pileux, ce qui occasionne un éclaircissement ou une perte des cheveux. Puisque les follicules pileux se situent à différents endroits sur le corps, les cheveux peuvent se raréfier, mais les poils comme ceux des sourcils, du nez ou d’autres parties du corps peuvent eux aussi tomber. Ce ne sont pas tous les médicaments qui provoquent une chute des cheveux et cette dernière ne s’explique pas uniquement par le médicament utilisé. D’autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte, parmi lesquels1 :

  • La dose administrée pour la chimiothérapie

  • La fréquence des traitements de chimiothérapie

  • Le mode d’administration

  • Les autres médicaments que vous prenez

  • Les différences individuelles

  • Les médicaments ou les associations de médicaments administrés

Quoique la perte de cheveux soit plus souvent associée à la chimiothérapie, elle peut aussi survenir dans les cas de radiothérapie ou d’hormonothérapie.

À quel moment survient-elle ?

Le moment à partir duquel les patientes se rendent compte qu’elles ont moins de cheveux varie tout de même beaucoup. Habituellement, elles constatent un début d’alopécie autour du deuxième traitement de chimiothérapie. Lente au début, la chute s’accélère durant le premier ou le deuxième mois après la première perfusion. Il y a eu des cas de personnes chez qui la chute des cheveux a commencé après la fin du traitement complet2.

Les cheveux recommencent généralement à pousser dans les trois mois qui suivent la fin de la chimiothérapie3. Parfois, des cheveux raides repoussent frisés ou la couleur naturelle change. Cette situation est appelée en anglais « chemo curls ». Il peut s’écouler plusieurs années avant que la chevelure ne reprenne son apparence et sa texture antérieures. Des patientes peuvent perdre leurs cheveux de façon permanente, mais il s’agit de cas rares impliquant l’utilisation de certains taxanes administrés en très fortes doses4. La plupart du temps cependant, les patientes retrouvent leur chevelure dans un délai de six à douze mois5.

Quoi faire

La première étape pour en arriver à contrôler la situation consiste à comprendre pourquoi la perte des cheveux peut survenir pendant un traitement contre le cancer du sein et à quel moment. La deuxième étape consiste à agir avant toute chute de cheveux. Vous pouvez entamer ce processus en informant vos amis proches et votre famille de ce à quoi ils devraient s’attendre. Ils peuvent vous fournir un soutien moral et faire preuve de plus d’empathie à l’égard de ce que vous traversez. Discuter de ce qui arrivera peut également faciliter la situation si vous avez de jeunes enfants qui ne saisissent pas entièrement ce qu’est un cancer du sein, mais qui remarqueront votre changement d’apparence.

Couper vos cheveux

Certaines femmes se préparent à la perte de cheveux en adoptant une coupe courte. Vous pouvez raccourcir vos cheveux graduellement ou y aller d’un coup selon votre zone de confort. Vous pouvez aussi décider de la longueur : une coupe « pixie » ou exécutée au rasoir. Considérer différentes coupes courtes pourrait également s’avérer utile pendant la repousse des cheveux.

Foulards, chapeaux et prothèses capillaires

Opter pour une coupe plus courte pourrait s’avérer plus bénéfique pour une personne qui constate davantage un éclaircissement des cheveux qu’une chute. Si votre crâne est dégarni, rien ne vous oblige à le dissimuler. Certaines femmes portent des boucles d’oreilles ou des colliers qui ne passent pas inaperçus ou choisissent un maquillage plus soutenu pour rehausser leur apparence. Si cette possibilité ne vous convient pas ou que vous souhaitez disposer de plus d’options, vous pouvez recourir à des foulards, à des chapeaux ou à des prothèses capillaires. Il existe d’innombrables modèles de chacun.

Si vous décidez d’acheter une prothèse capillaire, vous pourriez en choisir une qui correspond à votre style pour éviter que le changement d’apparence soit trop brutal. Par contre, si vous souhaitez avoir une nouvelle tête, vous pourriez en profiter pour expérimenter avec une coiffure ou une couleur différente. Visiter des boutiques pour essayer divers styles et couleurs vous aidera à vous habituer à la sensation de porter une prothèse. Il existe quelques sites Web, comme celui-ci, qui vous permettent d’essayer de façon virtuelle différentes coupes de cheveux. Une fois que vous aurez trouvé un style que vous aimez, vous pourrez demander à ce qu’il soit reproduit sur votre prothèse qui sera par la suite coiffée pour vous donner une allure naturelle. Le remboursement du prix de votre prothèse varie selon les provinces et les assureurs. Si elle est couverte, vous devrez peut-être demander à votre médecin de première ligne une ordonnance. Vous pouvez en apprendre davantage sur les prothèses capillaires ici.

Si vous possédez une prothèse capillaire et que vous souhaitez vous en départir, vous pouvez la donner par l’entremise de la Société canadienne du cancer. Cette dernière offre également des banques de prothèses dans divers points de services communautaires au pays et fournit un certain nombre de centres de cancérologie. Ces banques vous permettent de parcourir leur assortiment de prothèses et de les essayer pour déterminer si l’une vous convient. Pour trouver une banque près de vous, appelez un spécialiste en information au 1 888 989-3333.

Quel que soit votre choix, il importe que vous preniez soin de vos cheveux. Les précautions suivantes sont recommandées6 :

  • Méfiez-vous de la chaleur émise par les appareils comme les séchoirs et les fers plats. Utilisez le jet d’air froid si vous vous servez d’un sèche-cheveux.

  • Les fers à friser aussi peuvent endommager vos cheveux.

  • Investissez dans l’achat d’une taie d’oreiller douce faite en soie ou en satin par exemple.

  • N’utilisez pas de produits chimiques pour teindre vos cheveux.

  • Lavez vos cheveux moins souvent et utilisez des shampoings et des revitalisants doux.

  • Essayez de ne pas brosser vos cheveux lorsqu’ils sont mouillés et tentez de les faire sécher à l’air libre aussi souvent que possible.

Quelques références pour démarrer vos recherches :

En français :

Des foulards et des trucs

Mieux vivre son cancer : 10 façons de nouer un turban

Tête et foulards — Le tutoriel pour apprendre à mettre un foulard sur la tête

Société canadienne du cancer — Prothèses capillaires

Belle et bien dans sa peau

En anglais :

30 Very Short Hairstyles

10 Chemo Essentials: How to Build a Wardrobe for Hair Loss

How to tie a head scarf for cancer patients

How to tie a headscarf: A patient’s guide

The Hairapy Shop

Hair Growth After Chemo

Photo par Daniel Apodaca sur Unsplash