By continuing to use our site, you consent to the processing of cookies, user data (location information, type and version of the OS, the type and version of the browser, the type of device and the resolution of its screen, the source of where the user came from, from which site or for what advertisement, language OS and Browser, which pages are opened and to which buttons the user presses, ip-address) for the purpose of site functioning, retargeting and statistical surveys and reviews. If you do not want your data to be processed, please leave the site.

La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole

Votre bras enflé est-il un signe de lymphœdème ?

Vos risques de souffrir d’un lymphœdème augmentent si vous avez subi une opération chirurgicale pour traiter votre cancer du sein. Le lymphœdème est une inflammation chronique du bras ou d’une autre partie du corps causée par une accumulation d’un fluide appelé lymphe. (Cette dernière a pour fonction de transporter les globules blancs et les déchets cellulaires dans le corps.) L’ablation des ganglions axillaires par intervention chirurgicale ou lors de la radiothérapie peut entraîner une obstruction du système lymphatique, d’où le lymphœdème. L’enflure peut se manifester peu après l’opération ou même des années plus tard.

Les signes précoces du lymphœdème comprennent:

  • Une enflure qui apparaît soudainement, graduellement ou occasionnellement.
  • Des vêtements, des bagues ou des montres qui semblent plus serrés même s’il n’y a pas eu de gain de poids.
  • Une sensation de lourdeur, de pression, de plénitude ou de chaleur dans le membre affecté.
  • Un mal, une douleur aigüe ou des picotements dans la région touchée.
  • Une peau qui paraît serrée, étirée ou parfois plus épaisse.

Si vous éprouvez un de ces symptômes, parlez-en à votre médecin. Demandez-lui de voir un thérapeute en lymphœdème certifié.

Les traitements incluent :

  • Des pansements compressifs ou des manchons de compression
  • Un drainage lymphatique (un massage conçu pour stimuler la circulation de la lymphe et pour réduire la douleur)
  • Des exercices pour améliorer la circulation de la lymphe
  • Des soins de la peau pour prévenir les infections

Souffrir d’un lymphœdème accroît vos risques d’infection. Conséquemment, il importe d’éviter les coupures, les égratignures, les brûlures ainsi que le chaud ou le froid extrêmes. N’appliquez pas de coussin chauffant ou de compresse froide sur le membre atteint. Abstenez-vous de prendre des bains ou des douches chaudes et de fréquenter les spas, les saunas et les piscines. Si vous devez recevoir une piqûre (une injection, des prélèvements sanguins ou des vaccins), demandez à ce que ce soit fait dans votre bras non touché par le lymphœdème si possible. Dès que vous le pouvez, surélevez votre membre atteint plus haut que votre cœur.

Votre thérapeute en lymphœdème certifié développera avec vous un plan de traitement qui vous convient. « Le lymphœdème est une affection permanente et le garder sous contrôle requiert un engagement constant de votre part. Il y a beaucoup à apprendre au début, mais lorsque vous vous en chargez, les soins autoadministrés deviennent une seconde nature2. »

Sachez que vous n’êtes pas seule.

Des thérapeutes en lymphœdème, des organisations axées sur les patients et des personnes qui vivent avec un lymphœdème peuvent vous aider partout au Canada. Communiquez avec votre association provinciale du lymphœdème ou le Partenariat canadien du lymphœdème (PCL) au canadalymph.ca pour accéder à une liste de ressources dans votre région. 

Références

1Canadian Lymphedema Framework.  (2015, août).  Living with lymphedema: Learning to take charge.

2Canadian Lymphedema Framework. (2015).  Taking charge of your health.  Repéré le 5 juillet 2017 à http://canadalymph.ca/taking-charge-of-your-health/.