La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole

Essais cliniques 101

Les essais cliniques jouent un grand rôle dans la découverte de traitements innovants contre le cancer. Ils aident à établir l’innocuité et l’efficacité de possibles nouveaux médicaments. Pour les patientes atteintes d’un cancer métastatique, ils peuvent aussi s’avérer une option de traitement supplémentaire lorsque le cancer est devenu résistant aux médicaments habituellement utilisés.

Tout médicament anticancéreux offert au Canada a fait l’objet d’un programme d’essais cliniques qui débute par des tests en laboratoire pour ensuite passer à des phases faisant appel à des sujets humains. Il existe trois phases d’essais cliniques. Les phases 1 et 2 comprennent normalement un plus petit nombre de participants. Les chercheurs tentent de déterminer si un nouveau médicament s’avère efficace et sécuritaire, quels sont les effets secondaires possibles et la meilleure posologie pour ce médicament. Les essais de phase 3 peuvent inclure jusqu’à 3000 personnes et sont généralement proposés dans plusieurs villes partout au pays. À cette étape, le médicament a démontré des avantages cliniques et les chercheurs le comparent aux médicaments standards pour savoir lequel procure le plus d’avantages avec des effets secondaires acceptables.

À l’heure actuelle, beaucoup des essais cliniques en cours au Canada sont de phase 3. Les participants aux essais sont aléatoirement séparés en deux groupes : celui qui reçoit le médicament à l’étude et celui recevant un autre médicament (connu sous le nom de groupe témoin). Si vous vous retrouvez dans le groupe témoin, vous obtiendrez soit le traitement standard, soit un placebo s’il n’existe aucun médicament standard. Dans le cas d’essais cliniques portant sur le cancer métastatique cependant, les participants ne reçoivent jamais de placebo pour ne jamais être privés d’un traitement contre leur cancer. Ni les chercheurs ni les participants ne savent quel traitement est administré de façon à éliminer toute possibilité de biais dans le déroulement de l’essai et son compte-rendu.

Chaque essai clinique possède ses propres critères d’admissibilité pour déterminer quels participants conviennent à l’étude. Ces critères peuvent inclure l’âge, le sexe, le type de cancer et son stade, l’état de santé général du participant et la prise ou non d’un autre traitement avant l’essai. Les critères d’admissibilité peuvent vous sembler restrictifs, mais ils existent pour faire en sorte que l’essai permettra de mieux comprendre pour qui le traitement sera avantageux et de quelle façon.

Bien qu’il soit possible que vous bénéficiiez d’un nouveau médicament pendant un essai clinique, il existe également certains risques. Le nouveau médicament pourrait ne pas donner les résultats escomptés ou ne pas être aussi efficace que le traitement standard. Des effets secondaires inconnus ou potentiellement néfastes demeurent également un risque lié à la participation à un essai clinique. Vous serez suivie étroitement par des médecins qui vous offriront un maximum d’informations sur les effets secondaires possibles avant le début de l’essai. Ils vous aideront aussi à gérer les effets secondaires si cela s’avère nécessaire. Vous pouvez toujours quitter un essai clinique si vous jugez qu’il ne vous convient pas.

Un des avantages des essais cliniques souvent mentionné par les patients, autre que celui d’avoir accès à un médicament peut-être plus efficace, est de bénéficier d’un suivi plus étroit pendant des années après l’essai. Certains patients trouvent rassurant d’être suivis par une équipe d’oncologie spécialisée même s’ils ne reçoivent plus le traitement à l’essai.

Si participer à un essai clinique vous intéresse, téléchargez notre liste de questions à poser à votre équipe de soins ici.

Articles connexes :