By continuing to use our site, you consent to the processing of cookies, user data (location information, type and version of the OS, the type and version of the browser, the type of device and the resolution of its screen, the source of where the user came from, from which site or for what advertisement, language OS and Browser, which pages are opened and to which buttons the user presses, ip-address) for the purpose of site functioning, retargeting and statistical surveys and reviews. If you do not want your data to be processed, please leave the site.

La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole


Le cancer du sein et les jeunes femmes

Le cancer du sein est souvent associé aux femmes plus âgées. Les plus récentes statistiques démontrent que 83 % des cas de cancer du sein surviennent chez les femmes de 50 ans et plus1. En fait, le risque de développer un cancer du sein s’accroît avec l’âge, ce qui fait de l’âge un facteur de risque. Les taux d’incidence de ce cancer augmentent après 40 ans et culminent à 70 ans2.

Ainsi, la majorité des femmes qui reçoivent un diagnostic de cancer du sein sont plus âgées, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’elles seules peuvent souffrir d’un cancer du sein. L’incidence de cette maladie parmi les femmes de moins de 50 ans demeure faible, mais bien réelle. En 2017, il a été rapporté que près de 20 % de tous les nouveaux cancers du sein ont été diagnostiqués chez des femmes âgées de moins de 50 ans3. Les femmes de moins de 40 ans représentent un pourcentage encore plus bas, soit environ 5,4 % des cancers du sein répertoriés4.

Les défis uniques de la maladie à un jeune âge

À elle seule, cette faible incidence signifie que les jeunes femmes qui reçoivent un diagnostic de cancer du sein constituent une population sous-représentée. Malheureusement, la sous-représentation ne constitue pas la seule difficulté que doivent affronter les jeunes femmes atteintes. Le simple fait de recevoir un diagnostic à un jeune âge apporte son lot de défis. Les obstacles uniques auxquels doivent faire face les jeunes femmes atteintes d’un cancer du sein comprennent notamment :

  • Des taux plus élevés de problèmes psychosociaux comme la dépression, l’anxiété, le stress, des préoccupations quant à l’image corporelle5,6, l’isolement social6
  • Des inquiétudes liées aux grossesses et à la fertilité5
  • Une ménopause précoce5
  • Une dysfonction sexuelle et des problèmes d’intimité5
  • Une précarité financière due à une carrière naissante ou aux coûts liés au cancer5,6
  • Un stress accru provoqué par la gestion des relations intimes existantes ou futures6
  • L’obligation de s’occuper d’une jeune famille6
  • Un sondage effectué auprès de 547 jeunes Canadiennes qui ont reçu un diagnostic de cancer du sein révèle qu’elles ont été nombreuses à éprouver des problèmes liés au système de santé d’une part et à la difficulté d’entrer en contact avec des femmes de leur âge atteintes de la même maladie d’autre part7

Autres faits et statistiques

Les jeunes femmes atteintes d’un cancer du sein font face à des écueils autres que les défis d’ordres psychologique, social, sexuel et financier mentionnés ci-dessus. Divers aspects de la maladie varient selon l’âge de la patiente. Les éléments suivants en témoignent :

  • Étant donnée la biologie de la tumeur, les jeunes femmes pourraient devoir gérer leur cancer autrement6
  • Le cancer du sein représente le cancer le plus prévalent chez les femmes âgées de 20 à 49 ans8
  • Les jeunes femmes atteintes d’un cancer du sein présentent un plus faible taux de survie5
  • Les femmes de moins de 40 ans meurent davantage du cancer du sein que de tout autre type de cancer5
  • Les jeunes femmes peuvent ignorer certains symptômes du cancer du sein parce qu’elles croient être trop jeunes pour en souffrir. Les professionnels de la santé peuvent également ne pas tenir compte des symptômes pour la même raison8. Cette situation pourrait expliquer en partie pourquoi le cancer du sein est habituellement diagnostiqué à un stade plus avancé chez les jeunes femmes5.
  • Le cancer du sein s’avère habituellement plus agressif chez les jeunes femmes5
  • Étant donné que le tissu mammaire des jeunes femmes est plus dense que celui des femmes plus âgées, les mammographies de routine pourraient ne pas détecter efficacement le cancer du sein chez cette population5

Ressources et défense des droits

Puisque la plupart des cas de cancer du sein surviennent chez les femmes de plus de 50 ans, de nombreuses ressources s’adressent à ce groupe d’âge et ne s’attardent pas de façon particulière aux défis uniques que doivent affronter les jeunes femmes atteintes de la maladie. Voici quelques ressources qui pourraient s’avérer utiles si vous êtes une jeune femme qui avez reçu un diagnostic de cancer du sein :

On n’est jamais trop jeune : Information et soutien psychosocial pour les jeunes femmes atteintes d’un cancer du sein

On n’est jamais trop jeune est un guide du RCCS destiné aux jeunes femmes aux prises avec un cancer du sein.

Le programme PYNK

PYNK est un programme mené par des professionnels de la santé expérimentés et de jeunes survivantes du cancer du sein. Il existe pour répondre aux besoins cliniques, psychologiques, de recherche et d’information des jeunes femmes atteintes d’un cancer du sein.

Rethink Breast Cancer

Rethink est « l’organisation du cancer du sein des jeunes femmes ». Elle éduque, autonomise et défend les personnes qui sont touchées par le cancer du sein partout dans le monde avec des campagnes, un contenu, des programmes et des ressources qui ne manquent pas d’audace.

Young Survival Coalition (YSC)

La Young Survival Coalition s’adresse aux jeunes touchées par le cancer du sein en renforçant les liens collectifs, en répondant à leurs besoins uniques, en amplifiant leur voix et en améliorant leur qualité de vie aux échelles locale, nationale et internationale.

Young Adult Cancer Canada (YACC)

La mission de Young Adult Cancer Canada consiste à soutenir les jeunes femmes au moment de leur diagnostic, pendant leur traitement et après. Cet organisme cherche à créer des liens entre les personnes dans la même situation, à briser l’isolement et à inspirer.

Photo par Priscilla Du Preez sur Unsplash