By continuing to use our site, you consent to the processing of cookies, user data (location information, type and version of the OS, the type and version of the browser, the type of device and the resolution of its screen, the source of where the user came from, from which site or for what advertisement, language OS and Browser, which pages are opened and to which buttons the user presses, ip-address) for the purpose of site functioning, retargeting and statistical surveys and reviews. If you do not want your data to be processed, please leave the site.

La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole

Parlons soins palliatifs. 1re partie : gérer les symptômes et tirer le meilleur parti de votre équipe de soins palliatifs

La fin de vie n’est pas un sujet facile à aborder et encore moins à planifier. Comprendre en quoi consistent les soins palliatifs et les décisions que vous devrez prendre lorsque vous planifierez votre fin de vie s’avère essentiel. Vous pourrez ainsi vous assurer que vos besoins et vos désirs seront comblés quand vous ne serez plus en mesure d’effectuer des choix par vous-même. Au cours des prochains mois, nous vous aiderons à prendre de telles décisions et à mieux vous préparer, vous et vos proches, en publiant une série de blogues intitulée Parlons soins palliatifs. Vous y trouverez des renseignements et des ressources portant sur des sujets tels la gestion de la douleur, le deuil, les questions liées aux soins palliatifs, bien mourir, la planification financière, la planification des funérailles et bien plus. Nous remercions particulièrement le Portail canadien en soins palliatifs pour leurs conseils d’experts lors de l’élaboration de cette série.

Il importe de souligner que vous n’avez pas à être en fin de vie pour bénéficier de ces soins. Ces derniers consistent en fait à obtenir la meilleure qualité de vie tout en vivant avec une maladie mortelle. Gérer les symptômes qui en découlent et veiller au bien-être affectif en sont des éléments-clés.

Les soins palliatifs des patientes qui vivent avec un cancer du sein métastatique peuvent varier d’une personne à l’autre. Au début, vous ferez probablement appel aux membres de votre équipe d’oncologie primaire pour traiter vos symptômes. Selon le Portail canadien en soins palliatifs, de nombreux programmes de soins palliatifs offrent des consultations et des conseils aux oncologues. Vous pouvez également rencontrer des travailleurs sociaux, des fournisseurs de soins spirituels et des physiothérapeutes.

Lorsqu’arrive le moment de faire le difficile choix de cesser le traitement, vous serez peut-être prise en charge par une équipe spécialisée en soins palliatifs. La plupart des programmes spécialisés en soins palliatifs s’occupent de patients à qui il reste six mois de vie ou moins, mais ce critère varie selon le programme et le lieu. Cette équipe veillera à votre bien-être jusqu’à vos derniers jours.

En ce qui concerne la gestion des symptômes du cancer du sein métastatique, la douleur s’avère souvent la préoccupation principale à propos de laquelle nous nous faisons poser des questions. Votre médecin en soins palliatifs peut soulager votre douleur de différentes façons. L’option retenue dépend de l’emplacement de la douleur et de son intensité. Les premiers médicaments qui peuvent être utilisés sont ceux sans ordonnance comme l’acétaminophène et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Votre médecin peut cependant vous prescrire des doses plus fortes de ces médicaments. Les opioïdes, offerts eux aussi en différentes teneurs, peuvent être indiqués si votre douleur est aiguë. La douleur peut également être atténuée par des cannabinoïdes, mais sachez que ce ne sont pas tous les médecins qui sont à l’aise d’en prescrire. Toutefois, votre équipe de soins palliatifs peut vous mettre en contact avec quelqu’un qui l’est.

Si vous ne souhaitez pas vous limiter aux médicaments, d’autres formes de traitement existent. Les médecins peuvent recourir à une intervention chirurgicale ou à la radiothérapie pour atténuer votre douleur. L’acupuncture, la neurostimulation transcutanée et la méditation ont toutes fait la preuve de leur contribution à la réduction de la douleur. Ces thérapies complémentaires peuvent également soulager d’autres symptômes. Continuez à suivre notre blogue pour en apprendre davantage à leur sujet et sur d’autres thérapies complémentaires.

Dès que vous constatez des symptômes (de douleur ou d’une autre nature) ou un changement dans leur manifestation, faites-en part à votre médecin. Une prise en charge rapide demeure la façon la plus efficace de soulager vos douleurs ou tout autre symptôme ressenti. Consignez vos symptômes par écrit dans un journal ou dans une application (comme notre Health Storylines) en notant des détails comme :

  • la sévérité de la douleur
  • l’emplacement de la douleur
  • ce que vous ressentez
  • si c’est intermittent ou non
  • quelle en est la cause.

La façon de soulager vos symptômes peut grandement dépendre de la quantité d’informations que vous partagez avec vos médecins, qu’ils soient spécialisés ou non en soins palliatifs. Leur parler tôt et mettre en place un plan tenant compte de la progression ou du changement des symptômes contribueront à vous faire sentir en contrôle de la gestion de votre maladie.

Les symptômes et les effets secondaires de votre cancer progresseront graduellement lorsque vous aurez décidé de cesser vos traitements. Conséquemment, effectuer une planification préalable des soins qui détaille comment vous souhaitez que votre douleur et vos autres symptômes soient soulagés s’avère également important.

Pour obtenir plus d’information sur le traitement de la douleur pendant les soins palliatifs, lisez cet article de notre partenaire, le Portail canadien en soins palliatifs, sur la douleur et sa gestion.