By continuing to use our site, you consent to the processing of cookies, user data (location information, type and version of the OS, the type and version of the browser, the type of device and the resolution of its screen, the source of where the user came from, from which site or for what advertisement, language OS and Browser, which pages are opened and to which buttons the user presses, ip-address) for the purpose of site functioning, retargeting and statistical surveys and reviews. If you do not want your data to be processed, please leave the site.

La Voix Des Canadiennes Atteintes D'un Cancer Du Sein

Éducation

blogue À nous la parole


La sensibilisation au cancer du sein va au-delà du ruban rose

La sensibilisation au cancer du sein va au-delà du ruban rose. Voilà, c’est dit! C’est plus que de dire que le cancer du sein existe. Tout le monde sait que ce cancer existe et pratiquement tout le monde connaît quelqu’un qui en a été atteint. Et pourtant, on entend encore des patientes dire « si j’avais su ».

Il y a tellement de choses qu’on ne dit pas à propos du cancer du sein, c’est pourquoi nous avons demandé aux patientes autour de nous de parler d’un aspect méconnu du cancer du sein. Voici leurs réponses :

Ça peut arriver à n’importe quel âge.

« On peut être dans la vingtaine et avoir un cancer du sein. Peu de personnes le savent. » – Katharina

Les effets secondaires peuvent durer longtemps.

« Tout le monde ne supporte bien les traitements et les effets secondaires peuvent être dévastateurs. » – Missy

« Cela fait plus six ans que je traîne un lymphœdème secondaire, une neuropathie périphérique associée à la chimio et un brouillard cérébral. » — Janet

« Chaque traitement présente des effets secondaires différents qui peuvent durer longtemps. » – Beverley

Le cancer du sein métastatique est incurable.

« On peut être atteint d’un cancer incurable. Alors dire à quelqu’un qu’il doit “lutter contre le cancer” peut être un mauvais choix de mots. » — Lori

Nos relations avec les gens changent.

« Les gens (famille, amis) nous abandonnent. » — Beverley

La reconstruction mammaire n’est pas parfaite.

« Si vous devez subir une double mastectomie et que vous envisagez une reconstruction mammaire après, prenez une photo de vos seins avant la mastectomie au cas où vous voudriez vous faire tatouer des tétons. Comme ça, ils ressembleront à vos tétons. Je sais que c’est la dernière chose à laquelle on pense, mais c’est très difficile de décrire à quelqu’un à quoi ses tétons ressemblaient. Je n’en ai toujours pas jusqu’à présent. » — Joanne

Les risques de récidive sont réels.

« Après le traitement, continuez à palper vos seins et vos aisselles. C’est grâce à ça que j’ai pu détecter quatre débuts de carcinome lobulaire. » — Christine

Votre point de vue sur la vie changera à jamais.

« Quand j’ai appris que j’étais atteinte d’un cancer du sein, je venais de me faire licencier avec indemnités de mon emploi que j’occupais depuis 28 ans. J’étais donc déprimée, mais aussi étrange que ça puisse paraître, j’ai complètement accepté la nouvelle même si j’étais terrifiée. Ça m’a donné un nouveau centre d’intérêt, c’est devenu mon nouvel “emploi”. Je n’aime pas trop en parler, car je sais que de nombreuses femmes ont beaucoup de mal à supporter les traitements, que certaines continuent de vivre avec le cancer et que d’autres y succombent. J’ai eu la chance de passer à travers relativement indemne. Les traitements peuvent être adaptés à soi et les médecins peuvent prescrire des médicaments pour atténuer les effets secondaires. Tout le monde n’a pas une expérience désastreuse et j’ai été chanceuse à ce niveau-là. Je me sens fautive de dire cela, mais c’est la vérité. » — Tracy

Photo par Olya Kobruseva sur Pexels